Arts plastiques, numérique, films et pensées... LE BLOG EST EN TRAVAUX ! ;)
Les histoires se répartissent dans 1003 notes... dans des milliers d'images... dans quelques mouvements...
@newsletterjacquesperconte.com
Posté le 25 mai 2010 dans publications -> lien permanent
De L’argentique Au Numérique, Voies Et Formes De L’objection Visuelle

Retrouvez mon texte Bien plus fort que la Haute Définition dans le deuxième volume des travaux de l’Ecole doctorale 441 Histoire de l’art, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

De l’argentique au numérique, voies et formes de l’objection visuelle - 1

Le cinéma critique. De l’argentique au numérique, voies et formes de l’objection visuelle
sous la direction de Nicole Brenez et de Bidhan Jacobs

Au tournant du XXIe siècle, l’art du film a connu des mutations profondes et rapides qui semblaient faire de la technologie le moteur de la créativité. Les cinéastes ont vécu une situation nouvelle et passionnante : ils pouvaient puiser à  volonté dans plus d’une centaine d’années de matériel argentique, vidéographique puis numérique, et trouvaient à  leur disposition un nombre croissant d’outils pour transférer, hybrider, tresser les supports d’images. Simultanément, aussi technicide que technophile, la logique industrielle fondée sur un turn-over à  rotation accélérée démantelait des pans entiers de l’arsenal argentique et vidéographique. Comment les pratiques artistiques ont-elles affi rmé leur autonomie par rapport aux consignes technologiques et aux commandes sociales ? Comment ont-elles articulé exigence formelle et dynamique d’éman-cipation ? Cet ouvrage collectif recense les voies et les formes singulières de l’objection visuelle, notion qui renvoie aux différents modes d’actualisation pratique d’une conception du film comme travail critique. Issu des journées d’études ‟ Cinéma expérimental et histoire ” (2007), ‟ Collectif Jeune Cinéma/Festival des cinémas différents. Histoire, conservation et diffusion du cinéma expérimental ” (2008), ‟ L’art au temps du numérique ” (2009) et des programmations impaKt (conçues par les Trois Lumières) qui se sont déroulées au sein de l’Institut national d’histoire de l’art à  l’initiative des chercheurs de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (École doctorale Histoire de l’art), ce deuxième volume de la collection Histo.art associe manifestes et analyses d’artistes, d’enseignants et de doctorants. Une préface du cinéaste Peter Whitehead et une intervention en images du plasticien Ange Leccia enrichissent l’ouvrage.

Ed. Publications de la Sorbonne, 2010

ISBN 978-2-85944-645-1
ISSN 2101-7719
Prix : 22 euros

Introduction

[...] Dans cette perspective, les artistes Peter Tscherkassky et Jérôme Schlomoff exposent leur conception d’un art fondé sur le minimalisme radical de leur dispositif matériel respectif, dont ils tirent des effets aussi inattendus que somptueux ; la cinéaste Johanna Vaude propose une taxinomie des initiatives en matière d’hybridation technologique ; au rebours des discours technophiles sans mémoire, le plasticien Hugo Verlinde articule les possibilités du numérique aux traditions du cinéma expérimental ; l’artiste numérique Jacques Perconte décrit sa pratique fondée sur la remise en cause des codes et des usages des langages informatiques ; Gabrielle Reiner rend compte de la persistance contemporaine des inventions stylistiques en noir et blanc, au moment de la condamnation de celui-ci par la technologie numérique ; Émilie Houssa interroge la façon dont, en Italie, des regroupements de cinéastes ont pris acte de la généralisation des petites caméras vidéo, et s’en sont servi de façon collective, organisée et réfléchie contre les médias de masse ; le cinéaste Lech Kowalski rend compte des principes qui structurent l’une des entreprises d’images contemporaines les plus radicales à  tous égards, celle de l’expérience intitulée Camera War, conduite de septembre 2008 à  septembre 2009, qui porta à  son comble les puissances critiques de l’objection visuelle, puisqu’elle s’attaqua simultanément aux modes de fabrication, de production, de figuration, de narrativité, de circulation, de réception et de commentaire des images. [...]

Lire l’introduction de Nicole Brenez  ici.

Bon de commande ici.

De l’argentique au numérique, voies et formes de l’objection visuelle -2

Table des matières

Présentation
Nicole Brenez, L’objection visuelle
Introduction
Peter Whitehead, Au commencement était l’Image, avant le commencement était l’Avant-Garde
I. Initiatives critiques dans le champ de l’iconographie
Philippe Grandrieux, À quoi bon une image ?
Vincent Deville, Attaquer la figuration
Kévin Cappelli, D’une contestation du sublime. Philosophie, nature et romantisme dans l’oeuvre de Stan Brakhage
Federico Rossin, John Gianvito : le futur antérieur du cinéma
Jayce Salloum, Activer la culture
Vincent Deville, Fertilités du hiatus : Ange Leccia
Laura Waddington, La voix petite, fragile, inachevée
Gloria Morano, Le corps féminin dans le cinéma d’avant-garde contemporain confronté aux propriétés plastiques de l’argentique et du numérique
Yekhan Pinarligil, Initiative vidéographique en Turquie. Description d’une performance : Hicap, de Canan Åženol
Hamé, J’habite un laboratoire
II. Déterminations plastiques, critiques des usages : inventions formelles
Ken Jacobs, Ce que la pomme de Cézanne signifie pour moi
David Pellecuer, Questionnements du plan dans le cinéma expérimental contemporain
Bidhan Jacobs, Usages radicaux du flou dans le cinéma et la vidéo
Adrian Martin, Cinéma et musique expérimentaux : le cas australien
Gabriela Trujillo, L’oeil liminaire. Mantras, mélodies et expérimentations dans le nouveau cinéma argentin : l’oeuvre d’Ernesto Baca située dans son contexte
Angélica Cuevas Portilla, L’émergence du cinéma expérimental mexicain à  l’ère du numérique
Sylvain George, Le peuple qui vient : gestus du cinéma prophétique (la communauté des amis étrangers)
III. Intelligence des machines, critiques de la technophilie : outils, gestes, flux
Peter Tscherkassky, Chant du cygne de la cinématographie
Jérôme Schlomoff, Histoire de ma caméra Sténopé
Johanna Vaude, Greffe, fusion, hérédité. L’hybridation dans le cinéma expérimental contemporain
Hugo Verlinde, Sept fragments sur le numérique
Gabrielle Reiner, Persistances du noir et blanc
Émilie Houssa, Stylistiques du document
Lech Kowalski, Camera War (l’entretien général)
Ange Leccia, Still True. Captures 1982-2009
 

Note suivante : . Note précédente :
Où voir les choses en vrai ? Expositions, projections, conférences...
& pour le reste : archives / next...
          * accès réservé ou sur invitation
fil d'idées et d'images : Twitter
14/09@09:10 Ouvrir une école, c’est fermer une prison,... Cher Victor Hugo, si seulement c'était encore vrai. l', il faut.
12/09@15:34 Proton levels indicating a sudden spike. Approaching CME may be near. Stay tuned.
14/09@08:13 Futur is now :) help soldiers run faster !