Arts plastiques, numérique, films et pensées... LE BLOG EST EN TRAVAUX ! ;)
Les histoires se répartissent dans 1003 notes... dans des milliers d'images... dans quelques mouvements...
@newsletterjacquesperconte.com
Posté le 12 novembre 2009 dans au fil des projets, Impressions -> lien permanent
Une Semaine D’octobre à  Novembre…

Normandie - 2009-11-01 22-54-10 - P1240726

Voilà  quelques lignes pour raconter cette semaine d’octobre à  novembre 2009 ou j’ai compris qu’il fallait que je filme la Normandie. Nous étions partis quelques jours avec Isabelle pour échapper à  paris. Nous aimons Fécamp. La Haute-Normandie n’est pas très loin. Nous y avons quelques repères. Un petit restaurant où il fait bon s’arrêter, une pâtisserie qui me plait, un bar qui fait de bons sandwiches… Mais surtout un air marin extraordinaire. Une nature d’une beauté redoutable alignant face à  la mer des dizaines de kilomètres de falaises à  pic. Il faut connaître la promenade (des hauteurs) qui va de Fécamp à  Etretat par le bord de mer.

En y allant, nous faisons de temps en temps une halte à  Veulette-sur-mer. Il y a là -bas un petit hôtel qui ne paie pas de mine qui offre quelques chambres (pas trop chères) dont les fenêtres sont face à  la mer. À marée haute, on dort à  une vingtaine de mètres des vagues. La vue est moins extraordinaire que l’impression qui nous prend quand on y réside quelques jours… Le petit bourg est la pointe de départ de belles balades…. Je ne vais pas faire le guide plus longtemps. Si vous voulez, je vous donnerais les adresses de ces petits coins que j’aime et que je ne connais que hors saison.

La région Haute-Normandie a planté sur quelques plages et quelques points historiques des panneaux commémoratifs des toiles impressionnistes célèbres. Ils ont d’une certaine manière joué un rôle dans mon envie de faire ce film. Ils m’ont rappelé qu’eux aussi se baladaient la et qu’eux, comme moi je le faisais, avaient produit des images de cette Normandie magique. Je me suis rendu compte que plus qu’ailleurs ici la lumière réveillait sans cesse mes envies de faire. Comme si je devais participer au paysage pour ancrer les émotions que faisaient naitre en moi ce pays.

C’est entre les plages sud de la falaise de Fécamp et d’Etretat, entre l’aiguille et le phare (au nord) qu’est venue cette nécessité de faire quelque chose ici. Les images dans le noir des vagues éclairées le soir à  Etretat et leurs arcs-en-ciel vibrant au travers des écumes ont inscrit quelque chose profondément en moi.

À partir de ce moment là , je rêvais de passer des heures immobiles à  me plonger dans ces paysages. Il viendrait ensuite un film.

Normandie - 2009-11-01 22-54-28 - P1240731

 

Note suivante : . Note précédente :
Où voir les choses en vrai ? Expositions, projections, conférences...
& pour le reste : archives / next...
          * accès réservé ou sur invitation
fil d'idées et d'images : Twitter
14/09@09:10 Ouvrir une école, c’est fermer une prison,... Cher Victor Hugo, si seulement c'était encore vrai. l', il faut.
12/09@15:34 Proton levels indicating a sudden spike. Approaching CME may be near. Stay tuned.
14/09@08:13 Futur is now :) help soldiers run faster !