Arts plastiques, numérique, films et pensées... LE BLOG EST EN TRAVAUX ! ;)
Les histoires se répartissent dans 1003 notes... dans des milliers d'images... dans quelques mouvements...
@newsletterjacquesperconte.com
Posté le 12 juin 2007 dans 38degres, écrits / notes, I love you, technique / technologie -> lien permanent
It’s All About Love

it's all about love

Hier soir avant de me coucher j’ai pris quelques heures pour faire quelques photos (j’étais parti pour une dizaine de minutes). Je prépare une série d’images pour des tirages grands formats. Il y a quelques jours au labo photo où les images vont être faites le technicien m’a demandé si j’avais fait les images en 16bits… puisque je photographie en numérique il s’attendait à  ce que j’utilise mon appareil dans ses retranchements les plus pointus. Il a été surpris d’apprendre que je ne faisais pas des images raw et que j’aimais le jpeg. Philippe (c’est son nom) m’adit d’essayer. Que j’attraperais certainement des choses auxquelles je ne m’attends pas. C’est ce que j’ai fait hier soir. J’ai mis mon appareil photo sur pied pour faire des photographies d’écrans à  100iso. Et effectivement il s’est passé des choses. J’ai rephotographié les dernières séries de I love you que j’ai faites. Je ne retouche pas les images dans ce travail, je les ai importées brutes dans mon logiciel où je ne fais que le regarder et les recadrer. Travails comme ça me laisse plus d’amplitude pour jouer avec les réglages de l’écran et la couleur de l’image. Je peux aller beaucoup plus loin dans le jeu sur les saturations… Que de couleurs.

Isabelle n’est pas là  cette semaine, elle est partie en stage. C’est souvent quand elle n’est pas là  que je me remets sur 38degres. Comme si son absence me poussait à  renouer avec la présence de la couleur et l’intensité des formes de cette aventure qui s’est enfoncé dans les forêts de l’abstraction. Quand j’y pénètre je suis sans trop réfléchir les sentiers, mon regard se perd dans l’infini de la profondeur des troncs qui se succèdent. Chaque image pourrait en appeler une autre. Chaque I love you qui en percutant le code s’est figé dans la chair de l’image devient le centre d’un nouveau monde… Ce ne sont plus des photos d’isabelle mais de l’intensité de mon regard sur elle, ce sont des images de mon amour.

Je vous préviendrais quand j’en mettrais des copies en ligne.

 

Note suivante : . Note précédente :
Où voir les choses en vrai ? Expositions, projections, conférences...
& pour le reste : archives / next...
          * accès réservé ou sur invitation
fil d'idées et d'images : Twitter
14/09@09:10 Ouvrir une école, c’est fermer une prison,... Cher Victor Hugo, si seulement c'était encore vrai. l', il faut.
12/09@15:34 Proton levels indicating a sudden spike. Approaching CME may be near. Stay tuned.
14/09@08:13 Futur is now :) help soldiers run faster !