Arts plastiques, numérique, films et pensées... LE BLOG EST EN TRAVAUX ! ;)
Les histoires se répartissent dans 1003 notes... dans des milliers d'images... dans quelques mouvements...
@newsletterjacquesperconte.com
Posté le 5 décembre 2006 dans ici et là dans le monde -> lien permanent
Un Noyau Stable Qui Réside Au CÅ“ur De La Personne

monorpix, novembre paf n°90

La croyance selon laquelle l’individu précède la société a pour effet de séparer l’avoir de l’être et de rendre impensable leur articulation. Les plus et les moins qu’entraîne la circulation des biens se comptabilisent en avoirs; l’être, lui, est réputé hors économie, il est censé constituer un noyau stable qui réside au coeur de la personne. Celle-ci, dans la mesure où elle partage une telle idée de soi, s’imagine affranchie du désir d’être et des fluctuations entre plus-être et moins-être. Elle s’identifie au sujet rationnel, à  l’Homo economicus, ce qui présente l’avantage de remédier en idée au manque d’être auquel, comme tout le monde, elle est exposée en fait.

Le paradoxe de Robinson, François Flahault, Mille et une nuits, 2005

 

Note suivante : . Note précédente :
Où voir les choses en vrai ? Expositions, projections, conférences...
& pour le reste : archives / next...
          * accès réservé ou sur invitation
fil d'idées et d'images : Twitter
14/09@09:10 Ouvrir une école, c’est fermer une prison,... Cher Victor Hugo, si seulement c'était encore vrai. l', il faut.
12/09@15:34 Proton levels indicating a sudden spike. Approaching CME may be near. Stay tuned.
14/09@08:13 Futur is now :) help soldiers run faster !