Arts plastiques, numérique, films et pensées... LE BLOG EST EN TRAVAUX ! ;)
Les histoires se répartissent dans 1003 notes... dans des milliers d'images... dans quelques mouvements...
@newsletterjacquesperconte.com
Posté le 15 février 2006 dans au fil des projets, Chi Ocsha -> lien permanent
Artémisia, Nouveau Cadre

artemisia, agnes Merlet

Ce matin en me réveillant j’ai pensé à  Artémisia Gentilleschi. Je me rappelle la dernière fois que je l’ai croisée, ce jour où je faisais une conférence au centre Pompidou pour parler d’elle. Elle venait à  Paris mais ne s’est pas déplacée pour venir me voir.
Dans les mois qui vont venir, ce projet va évoluer, je change. C’est lié. Il était régit par une énergie vaine qui frappait la réalité, secouait l’image et la religion. Artémisia en était le vecteur. Je pense qu’il est temps qu’elle fasse un pas de plus et ajoute à  cette longue histoire les notes d’un nouveau présent. Après la fiction, tueuse à  gages, le terrorisme, animée par une quête identitaire sociale, elle a parcouru les guerres vendant ses compétences meurtrières encore et toujours à  la recherche de son âme. Elle a vu les autres animés d’une religion et d’une foie. Elle a essayé de trouver sa voix, empruntant les mêmes chemins qu’eux puis le sien pour finalement se rendre compte qu’elle ne pouvait plus aller encore plus loin. A cette limite de la réalité, elle n’existe plus, elle est en dehors du monde et surtout elle est en dehors de son corps. Et moi, je sais où elle doit aller. Il est temps qu’elle se recentre et qu’elle se pénètre. Qu’elle s’habite comme elle ne l’a jamais fait. Et elle sait, que son travail envers les autres n’a pas changé. Aujourd’hui elle comprend ce qui se passe. La force qui la poussait à  les pousser reste là , mais il ne s’agit plus de les transpercer mais de les révéler. Il ne s’agit plus de les déchirer mais de les ouvrir. Qu’ils soient ici, dans ce monde, pas là -bas, dans cette image…

 

Note suivante : . Note précédente :
Où voir les choses en vrai ? Expositions, projections, conférences...
& pour le reste : archives / next...
          * accès réservé ou sur invitation
fil d'idées et d'images : Twitter
14/09@09:10 Ouvrir une école, c’est fermer une prison,... Cher Victor Hugo, si seulement c'était encore vrai. l', il faut.
12/09@15:34 Proton levels indicating a sudden spike. Approaching CME may be near. Stay tuned.
14/09@08:13 Futur is now :) help soldiers run faster !