Arts plastiques, numérique, films et pensées... LE BLOG EST EN TRAVAUX ! ;)
Les histoires se répartissent dans 1003 notes... dans des milliers d'images... dans quelques mouvements...
@newsletterjacquesperconte.com
Posté le 22 décembre 2013 dans ici et là dans le monde -> lien permanent
Catherine Millet (1983) Art Et Technologie

Ceux qui croient que la mode leur impose depuis quelque temps un « retour » à la peinture sous ses aspects les plus traditionnels, que tous les artistes se plongent avec délectation dans la redécouverte de leur métier et de ses techniques anciennes, que même l’acrylique a un aspect « moderniste ringard » à côté de l’huile et du pastel éternels, ceux-là ont tort. En compensation de ce mouvement ou en réaction contre lui, il n’y a jamais eu autant que ces dernières années, nous semble-t-il, d’intérêt pour la technologie, son utilisation et parfois sa peNersion par des artistes dont les mains sont plus exercées au digitalisme des claviers électroniques qu’au maniement du pinceau. Autrement dit, le postmodernisme qui prêche la renaissance d’un art d’avant l’ère des ruptures (Cézanne, cubisme, dadaïsme … ) est exactement contemporain d’une fabuleuse implantation des technologies nouvelles dans le domaine artistique, avec d’ailleurs un caractère un peu« sixties revival ». Bien sûr, sciences et techniques ont mis depuis à la disposition des artistes des outils neufs ; il y a vingt ans, personne ne parlait d’holographie, la vidéo et l’ordinateur ne connaissaient pas encore l’essor qui est le leur aujourd’hui. Et c’est tout le mérite de l’exposition Electra, présentée jusqu’au 31 janvier au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris et conçue par l’un des principaux spécialistes de la question, Frank Popper, de nous permettre de confronter des oeuvres désormais historiques aux expériences les plus récentes (certaines réalisées spécialement pour l’exposition). Mais la question que nous souhaitons poser au travers de notre dossier est la suivante : au-delà du renouvellement des techniques, les idées évolùentelles ? Le mariage art et technologie peuH encore se célébrer avec l’enthousiasme qui fut celui des futuristes. ou dans l’euphorie qui fut celle de la société expansionniste des années 60 ? Ferons-nous preuve de la même naïveté en entretenant l’idéologie qui a sous-tendu ces époques : celle d’une harmonie universelle, d’une meilleure communication entre les hommes ? Les post-modernes ne sont pas tout seuls à entretenir quelques archaïsmes.

*
Art press n°76 – Décembre 1983 / Art et Technologie – René Thom – M.I.T., interview de Otto Piene – Musée de la Villette – Le grand œuvre du XXe siècle par C. Millet – La révolution des images – Giulio Palini – Curt Asker – Jean-Marc Bustamante – Cocteau, Giraudoux et la collaboration par J. Henric, Ph. Sollers, J. Melhman.
 

Note suivante : . Note précédente :
Où voir les choses en vrai ? Expositions, projections, conférences...
& pour le reste : archives / next...
          * accès réservé ou sur invitation
fil d'idées et d'images : Twitter
14/09@09:10 Ouvrir une école, c’est fermer une prison,... Cher Victor Hugo, si seulement c'était encore vrai. l', il faut.
12/09@15:34 Proton levels indicating a sudden spike. Approaching CME may be near. Stay tuned.
14/09@08:13 Futur is now :) help soldiers run faster !