Arts plastiques, numérique, films et pensées... LE BLOG EST EN TRAVAUX ! ;)
Les histoires se répartissent dans 1003 notes... dans des milliers d'images... dans quelques mouvements...
@newsletterjacquesperconte.com
Posté le 29 mars 2011 dans évènements, Le jour où la Terre... -> lien permanent
Le Cinéma Critique :
De L’argentique Au Numérique à  Marseille Le 7 Avril

Cinéma / vidéo   Rencontre / débat
Jeudi 7 avril 2011
RENCONTRE
L’ART À L’ESSAI
Bidhan Jacobs et Jacques Perconte présentent :
Le cinéma critique. De l’argentique au numérique, voies et formes de l’objection visuelle
Jeudi 7 avril à  18H30, au Petit Théâtre, La Friche La Belle de Mai, Marseille
Une proposition d’Alphabetville

Capture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202011-03-31%20%C3%A0%2007.07.38

Le cinéma critique

Au tournant du XXIe siècle, l’art du film a connu des mutations profondes et rapides qui semblaient faire de la technologie le moteur de la créativité. Comment les pratiques artistiques ont-elles affirmé leur autonomie par rapport aux consignes technologiques et aux commandes sociales ? La discussion est ouverte, avec Bidhan Jacobs et Jacques Perconte, auteurs de “ Le cinéma critique. De l’argentique au numérique, voies et formes de l’objection visuelle ”, éditions Presse de la Sorbonne nouvelle, collection HISTO.ART, 2010.

La librairie l’Histoire de l’oeil est présente lors des rencontres.

Horaires : à  18h30 – entrée libre
Où dans la Friche ? au Petit Théâtre
Infos : 04 95 04 96 22 / Alphabetville

Le cinéma critique. De l’argentique au numérique, voies et formes de l’objection visuelle ”, sous la direction de Nicole Brenez et Bidhan Jacobs, éditions Presse de la Sorbonne nouvelle, collection HISTO.ART, 2010.

(JPG)

Au tournant du XXIe siècle, l’art du film a connu des mutations profondes et rapides qui semblaient faire de la technologie le moteur de la créativité. Les cinéastes ont vécu une situation nouvelle et passionnante : ils pouvaient puiser à  volonté dans plus d’une centaine d’années de matériel argentique, vidéographique puis numérique, et trouvaient à  leur disposition un nombre croissant d’outils pour transférer, hybrider, tresser les supports d’images. Simultanément, aussi technicide que technophile, la logique industrielle fondée sur un turn-over à  rotation accélérée démantelait des pans entiers de l’arsenal argentique et vidéographique. Comment les pratiques artistiques ont-elles affirmé leur autonomie par rapport aux consignes technologiques et aux commandes sociales ? Comment ont-elles articulé exigence formelle et dynamique d’émancipation ? Cet ouvrage collectif recense les voies et les formes singulières de l’objection visuelle, notion qui renvoie aux différents modes d’actualisation pratique d’une conception du film comme travail critique.

– -

Bidhan Jacobs
termine un doctorat en études cinématographiques à  l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, tout en enseignant à  l’Université Lyon 2. Spécialisé dans l’avant-garde, il porte ses recherches sur une histoire des techniques (argentique, vidéo, numérique) articulée à  des pratiques émancipatrices libérant des formes nouvelles. Coresponsable avec Nicole Brenez de colloques sur le cinéma expérimental à  l’Institut National d’Histoire de l’Art, critique d’art et programmateur, en 2009 et 2010, il a coordonné avec elle ‟ Le Cinéma critique. De l’argentique au numérique, voies et formes de l’objection visuelle ” paru dans la collection HISTO.ART des Publications de la Sorbonne.

Jacques Perconte
a étudié les arts plastiques et la philosophie et a travaillé quelques années au CNRS. Depuis 96-97, il construit une pratique artistique essentiellement liée aux outils numériques. Comme rien de la machine ne lui est étranger, il la provoque, la pousse à  ses limites, pense à  partir de ses insuffisances et crée en fonction de ses erreurs. De film en photographies, de créations en ligne en installations Jacques Perconte produit une matière picturale numérique vive, questionne l’espace, la couleur, le paysage et la société. Jacques Perconte tourne actuellement un nouveau film : Impressions (lauréat de la commission image/mouvement du CNAP et de la commission images différentes de la région Haute Normandie). Son dernier film Après le feu a reçu le prix du Groupement des Cinémas de Recherche. Sites web : www.jacquesperconte.comwww.technart.net

L’art à  l’essai

Rencontres avec les auteurs, projections, présentations d’oeuvres.

Après le cycle de conférences ‟ Esthétique et société ” qui tentait de configurer les conditions actuelles de l’expérience sensible, puis les rencontres ‟ Art, technologie, culture ” consacrées aux implications culturelles des nouvelles technologies, Alphabetville s’attache cette fois à  interroger les pratiques artistiques contemporaines, avec des points de vue critiques et théoriques concernant les techniques et les arts des XX° et XXI° siècles, cela dans et face à  la culture industrielle.

Par la présentation de publications récentes et sous forme de rencontres avec les auteurs, au travers d’essais sur l’art, ‟ l’art à  l’essai ”, comme son titre l’indique, essaiera d’appréhender l’art, ses techniques, ses medias, selon des parcours, des artistes, des positions, des situations. Grâce à  l’analyse de théoriciens, il s’agira ici de considérer et penser l’art en le contextualisant, afin de pouvoir proposer de nouvelles approches critiques, de projeter de nouvelles théories esthétiques, de reformuler le sens des gestes artistiques et poétiques ou de resituer la production des oeuvres, dans une culture complexe et mouvante.

Les rencontres sont suivies d’un dialogue avec un invité, de projections, lectures, ou présentations d’oeuvres.

 

Note suivante : . Note précédente :
Où voir les choses en vrai ? Expositions, projections, conférences...
& pour le reste : archives / next...
          * accès réservé ou sur invitation
fil d'idées et d'images : Twitter
14/09@09:10 Ouvrir une école, c’est fermer une prison,... Cher Victor Hugo, si seulement c'était encore vrai. l', il faut.
12/09@15:34 Proton levels indicating a sudden spike. Approaching CME may be near. Stay tuned.
14/09@08:13 Futur is now :) help soldiers run faster !