Arts plastiques, numérique, films et pensées... LE BLOG EST EN TRAVAUX ! ;)
Les histoires se répartissent dans 1003 notes... dans des milliers d'images... dans quelques mouvements...
@newsletterjacquesperconte.com
Posté le 21 janvier 2008 dans 38degres, I love you, presse / textes -> lien permanent
Sud Ouest :
Michel Soulé-Limendoux :
L’amour Multiplié

Sud Ouest : Michel Soulé-Limendoux : L'amour multiplié

L’artiste parisien Jacques Perconte explore l’image à  travers les supports numériques. Une démarche singulière

‟It’s all about love ”, traduisez : ‟ Il ne s’agit que d’amour ” est une exposition de Jacques Perconte présente à  la médiathèque Les Arts au mur jusqu’au 17 avril prochain. Elle rassemble des images issues des séances photos avec Isabelle, l’être aimée.

‟ Une suite d’infinis photographiés. Une collection qui a commencé en 2003 et qui a vu les images s’accumuler par milliers. Quand le temps est venu de procéder à  une sélection, j’ai écrit un programme informatique pour voir ce qui ne se voyait pas assez, pour révéler ce qui dans ces images touchait ce que je cherchais. Ainsi, les images se sont démultipliées ”, explique Jacques Perconte.

Puis, il poursuit : ‟ Ma démarche comprend trois étapes : tout d’abord, j’ai commencé en photo numérique avec la recherche de couleurs en exploitant le plus possible les défauts visibles. Pour moi, il s’agissait de trouver le lien qui existe entre la chair et la matière. Raconter l’histoire qui existe entre l’image et son support.

Ensuite, j’ai voulu trouver une autre matérialité. J’ai photographié l’écran de l’ordinateur pour capturer une image nouvelle.

Enfin, j’ai voulu raconter la quantité d’amour qu’il y avait dans une image. J’ai conçu une machine à  fabriquer des images. ”

Au plus près de la peau de son aimée, il a pris de nombreux clichés pour quantifier la quantité d’amour qui réside dans une image. Pour cela, il a créé une oeuvre sur Internet nommée ‟ I love you ”. À la suite de l’installation d’un programme spécifique appelé ‟ Love writing program ”, l’image est altérée (pixellisation, déformation, nouvelles couleurs, disparition). Cette méthode absurde d’écriture littérale de l’amour dans l’image, dans le code, donne à  voir une nouvelle collection d’images plus ou moins empreintes d’amour. Plus d’amour, moins de représentation.

Roland Barthes disait : ‟ Vouloir écrire l’amour, c’est affronter le gâchis du langage. ”

‟ J’aimerais bien que ces photographies démontrent le contraire… ”, assure Jacques Perconte.

Artothèque les Arts au mur, 16 bis, avenue Jean-Jaurès à  Pessac. Renseignements au 05 56 46 38 41.

Gironde CUB Rive gauche, lundi, 21 janvier 2008, p. 10 / PESSAC
ill: Jacques Perconte explique sa recherche et sa démarche photo m. S.-L.
© 2008 Sud Ouest. Tous droits réservés.

 

Note suivante : . Note précédente :
Où voir les choses en vrai ? Expositions, projections, conférences...
& pour le reste : archives / next...
          * accès réservé ou sur invitation
fil d'idées et d'images : Twitter
14/09@09:10 Ouvrir une école, c’est fermer une prison,... Cher Victor Hugo, si seulement c'était encore vrai. l', il faut.
12/09@15:34 Proton levels indicating a sudden spike. Approaching CME may be near. Stay tuned.
14/09@08:13 Futur is now :) help soldiers run faster !