Arts plastiques, numérique, films et pensées... LE BLOG EST EN TRAVAUX ! ;)
Les histoires se répartissent dans 1003 notes... dans des milliers d'images... dans quelques mouvements...
@newsletterjacquesperconte.com
Posté le 18 décembre 2007 dans au fil des projets, I love you, technique / technologie -> lien permanent
Tirages Numériques – Polypropylène & Solvants à  720dpi

It's all about love (...) 28

Il y a à  peu prés deux mois Isabelle s’est retrouvée face à  une porte scellée sans aucune indication en allant à  l’atelier d’impression avec lequel nous travaillions… J’avais trouvé à  deux pas de chez moi un atelier d’impression numérique qui tirait des images sur des matières synthétiques (essais en couleurs) qui me plaisaient bien. J’y avais tiré toutes les images de mon exposition entre le ciel et la terre. J’y avais fait aussi pas mal d’essais pour I love you et je comptais y faire tous les tirages pour mon exposition de janvier

Donc fini, plus d’atelier pour faire des images : faillite. J’ai cherché un autre endroit à  Paris. Je voulais faire des essais. J’ai été étonné du manque de professionnalisme général. Je ne vais pas citer les cinq ou six ateliers où je suis passé et où j’ai eu plutôt peur simplement en faisant faire des devis et en essayant de faire tirer une planche d’essais. Certains même ne m’accordaient aucun crédit et refusaient de me tirer un A4 avec le devis.

Finalement ne trouvant pas trop ce que je cherchais j’ai fini par me rabattre vers un atelier qu’on m’avait plus ou moins recommandé. Je gardais la solution de secours de deux amis Beba Michard et Miguel Chevalier qui tout deux ayants des imprimantes grand format m’avaient proposé l’alternative de venir travailler chez eux î je les en remercie. Bref… cet atelier je ne le sentais pas trop. Le technicien que j’ai rencontré à  chaque fois me paraissait un peu mou, sympathique mais mou. Il n’avait pas du tout l’air de vouloir m’aider. Tirer les images oui, mais chercher la meilleure solution pour faire ce que je voulais non. Je lui ai laissé de quoi faire un essai et ai attendu le devis. Au bout d’une dizaine de jours je n’avais toujours pas de nouvelles. Et puis, je ne le sentais pas. J’avais cette impression de faire une bêtise. De laisser aller la facilité. On m’avait parlé d’un autre atelier. Plus loin…

J’ai donc zappé. Je suis allé chez d*b*. J’y ai été très bien reçu. Même tout de suite ils ont été très amusés par ce que je proposais. Alors ils se sont proposé de faire des essais. Non pas pour me répondre directement mais pour voir si eux pouvaient me répondre, si ce que je voulais était possible. Alors trois jours plus tard je revenais pour voir les essais. J’étais assez emballé.
Nous avons fait des essais sur deux matières : le polypropylène et le pvc. Le second s’est avéré plus pratique pour la correspondance des couleurs mais cela ne m’intéresse pas. Je ne cherche pas à  reproduire mes images à  l’identique. Je cherche leur juste expression sur un matériau. C’est pour cela que je ne fais pas des tirages lambda. Je ne veux pas faire des photos…

IMG_0310 Digilab test Polypro.. 306

Le polypropylène… voilà  une matière qui me plait beaucoup. Elle a une certaine matière. C’est très blanc. Les couleurs aux solvants y brillent. On peut produire des tons très saturés. La qualité à  l’air étonnante. Je suis retourné à  l’atelier après les premiers essais pour voir comment pousser le piqué des images.

IMG_0349 Digilab Calage résolution-couleur.. 343

En théorie, pour de l’impression grand format, on doit produire un fichier en 72dpi (120max) à  la taille d’impression finale, 300 au quart. J’ai voulu voir ce qui se passait si l’on allait progressivement vers la résolution de l’imprimante. Nous avons fait une série de tests à  taille réelle sur une bande de 85cm de long sur 10 ou 15 de large : impression à  720dpi sur l’imprimante : 72, 120, 200, 300 et 720 pour le fichier image. Et à  1440 dpi sur l’imprimante : 200 ET 720dpi pour l’image. Attention ! ce que je raconte là  n’est utile que dans le cas où vous travailler comme moi, c’est-à -dire avec des images construite de carrés. Mes images ne sont au final que des mosaà¯ques de carrés : des pseudos pixels…
Et en fait, plus la résolution est grande dans mon image au départ plus le piqué de l’impression et fort. Par contre cela sature les couleurs. C’est donc plus compliqué de faire des images riches et fines en ‟ volumes ” dans les ‟ modelés ”. Mais cela produit des images étonnantes. Et la sursaturation donne à  la couleur la place que je cherchais. Pour marquer le coup, j’ai dessiné un bloc de 60 pixels de côté pour l’imprimer à  720dpi en 720dpi. Nous savons vérifier le piqué sur les bordures avec un compte fil. Cela a beaucoup amusé tout le monde. Je suis vraiment étonné et content de ces essais.

IMG_0366 Essais résolution-couleur.. 346

Je remercie ces personnes (qui se reconnaitront peut-être) de m’avoir accordé beaucoup de temps et d’avoir voulu répondre à  mes envies en les faisant leurs. C’est ce que je cherchais : une collaboration. C’est ça qui fera que l’exposition sera réussie…

*Je garde leur nom à  l’écart pour le moment parce qu’ils choisissent avec qui ils travaillent et ne souhaitent pas à  priori trop de publicité.
It’s all about love / les images au fil du projet sur flickr

 

Note suivante : . Note précédente :
Où voir les choses en vrai ? Expositions, projections, conférences...
& pour le reste : archives / next...
          * accès réservé ou sur invitation
fil d'idées et d'images : Twitter
14/09@09:10 Ouvrir une école, c’est fermer une prison,... Cher Victor Hugo, si seulement c'était encore vrai. l', il faut.
12/09@15:34 Proton levels indicating a sudden spike. Approaching CME may be near. Stay tuned.
14/09@08:13 Futur is now :) help soldiers run faster !