Arts plastiques, numérique, films et pensées... LE BLOG EST EN TRAVAUX ! ;)
Les histoires se répartissent dans 1003 notes... dans des milliers d'images... dans quelques mouvements...
@newsletterjacquesperconte.com
Posté le 11 septembre 2006 dans écrits / notes, pédagogie / rencontres -> lien permanent
Apprendre à  Regarder Les Images

Mon objectif, que ce soit dans la formation que je prépare pour des designers et des graphistes, que ce soit ce dans que je prévois de faire avec des professeurs est de sensibiliser intelligemment et pas seulement intellectuellement à  la forme des images, à  leurs impacts et aux comportements qu’elles peuvent entrainer. Cette sensibilisation passe à  la fois par un bouquet d’idées historiques, philosophiques, politiques et anthropologiques, mais aussi par des formes d’exposés sensibles liés au ressenti et à  l’expérience personnelle.

Je suis persuadé, qu’il faut faire comprendre aux gens que leurs systèmes perceptifs ne sont pas qu’intellectuels et culturels, et que donc, dans leur approche des images ils doivent s’inclure. La difficulté comme pour beaucoup de choses et dans ce cas d’arriver à  faire la part des choses et d’être honnête face à  ses perceptions.

Face à  la mondialisation par l’image et l’économie, il est important de ramener des valeurs humaines au premier plan puisque la société ne pourra changer que si les individus changent. Et donc, il faut que les réactions face à  la société impliquent plus les personnalités individuelles.

Pour travailler sur les images et les medias, il ne faut pas rendre exceptionnels les exemples et les contextes, par exempleil y a beaucoup de recherches depuis toujours sur les rapports entre les images et la violence et beaucoup d’études inconsciemment provoquent leurs résultats par le choix du contexte. Et finalement, arriver à  rendre une position qui mettra l’image comme responsable d’un comportement c’est renforcer l’aveuglement occidental. Cela rassure, cela démontre une certaine forme d’intelligence, cela comble le désir et les besoins de réponses… mais cela se déconstruit aussi facilement que ca. La société est responsable. Les gens sont responsables. Au final, c’est l’éducation qui manque. Les parents se placent souvent en impuissants et du coup sont responsables : ils se sentent dépassés. Et leurs attentes sont celles qui sont insufflés par le modèle de la société et ils attendent de la société qu’elle dise que c’est l’image qui est responsable.

Tout ca pour dire que je suis persuadé qu’il ne faut pas pousser l’éducation à  l’image et aux médias dans ce sens, qu’il faut faire comprendre que dévorer des images sans être conscient, c’est palier à  l’ennui. Et que la conscience ce n’est pas un recul intellectuel sur la forme projetée. C’est une position sensible. Que l’image quand elle se veut palliative, quand elle est intentionnellement pleine de vide est dangereuse car elle construit des désirs et ne les résous pas, elle frustre et détraque ceux qui les regardent. Quelles que soient les images, à  plusieurs degrés…

Mais il ne faut pas se lancer dans une chasse iconoclaste, il faut éduquer les gens, leur apprendre à  savoir ce qu’ils regardent et surtout à  leur apprendre à  savoir ce qu’ils ont réellement envie de regarder. Il faut savoir s’orienter dans un monde d’images. Et peut-être que petit à  petit les images de mauvaise qualité disparaitront…. Vive les utopies…

Extrait d’un mail au sujet de projets de formations.

 

Note suivante : . Note précédente :
Où voir les choses en vrai ? Expositions, projections, conférences...
& pour le reste : archives / next...
          * accès réservé ou sur invitation
fil d'idées et d'images : Twitter
14/09@09:10 Ouvrir une école, c’est fermer une prison,... Cher Victor Hugo, si seulement c'était encore vrai. l', il faut.
12/09@15:34 Proton levels indicating a sudden spike. Approaching CME may be near. Stay tuned.
14/09@08:13 Futur is now :) help soldiers run faster !