Arts plastiques, numérique, films et pensées... LE BLOG EST EN TRAVAUX ! ;)
Les histoires se répartissent dans 1003 notes... dans des milliers d'images... dans quelques mouvements...
@newsletterjacquesperconte.com
Posté le 17 juillet 2006 dans ici et là dans le monde -> lien permanent
Rencontre Au Sommet

the girl in the cafe, HBO, 2006

‟ Quelquefois, cela incombe à  une génération d’être grande. Vous pouvez être cette grande génération. ”

Discours de Nelson Mandela à  Johannesburg, le 6 juillet 2005, mouvement mondial de pression sur les dirigeants du G8…

C’est comme ça que finit le téléfilm que vient de diffuser arte ce soir. Rencontre au sommet (The girl in the café) pourrait facilement être qualifié de naà¯f, et certainement qu’avec un regard distant, intellectuel, inconscient, il l’est. A l’extrême opposé du réalisme convenu, ce film met en scène une histoire d’amour entre deux personnages que tout semble éloigner dans un contexte de G8. L’objet est très franc, c’est un téléfilm, il s’agit d’agiter des sentiments et d’écrire une histoire qu’on regardera chez soi, le soir avant d’aller se coucher. Mais les sentiments ne s’étalent pas, la vigueur subversive innocente et l’amour difficile ou impossible ne tache pas. Il n’y a pas de déballage mais beaucoup d’humilité et pourtant il est question d’histoire, de honte et d’humanité. Et tout se résume facilement par les dialogues : à  propos du pouvoir qu’ont les hommes puissants de pouvoir prendre des décisions ou influer sur des choix qui peuvent changer le monde, pourquoi faire le bien est si impossible ? ‟ […] c’est une question difficile […] j’ai toujours pensé qu’un savoir qui n’est que partiel peut être dangereux ”. La réponse que sert la pensée est que le jugement porté est trop simpliste. Mais la réponse est aussi simple : ‟ Je sais… Mais mon père, qui n’avait pas autant d’éducation que vous […] avait l’habitude de dire que trop de savoir peut être dangereux aussi, cela vous empêche devoir le coeur des choses. ” Et les choses avec coeur.

Et face à  l’adversité mondiale du libéralisme, la rébellion si simple de la parole réveille quelques âmes, et parce qu’un prend la position et assume ses sentiments, les hommes redeviennent des hommes.

La télévision sait être intelligente. J’ai réellement été surpris et charmé par le film. Mais ce n’est pas un film français. Il est crédible, porté par une envie forte de faire quelque chose de bien et de présent. Je ne vais pas épiloguer sur notre télévision ni sur notre cinéma mais il manque de ce désir de présence, d’être là , posé au-delà  de convenances et de banalités, dans une réalité bien simple, pas naà¯ve mais sensible.

Mais s’il y avait eu une coupure pub, l’impact des publicités aurait-il été le même si je les avais regardées ? Et si la télévision me parlait de choses qui me concernent ? Et si elle me montrait des forces positives, volontaires ? Si elle donnait à  la réussite, à  l’amour d’autres images que la duperie, la distance, l’innascibilité…. Qu’est ce que je ferais demain ?

Et si elle me donnait envie de m’impliquer, si elle jouait un rôle de conscience sociale….

C’est un téléfilm. Pourquoi HBO produit des films comme cela ? Les anglais sont-ils différents ? Je vous conseille de le voir, et de comprendre les distances que vous mettez entre vous et ce film î si vous en mettez. Quel jeu joue notre culture, et quelle peur construit nos réactions ? Et ces personnages que nous suivons, quelle peur les glace ? Ne serait-ce pas leur condition ? Notre condition ? Une peur conditionnelle, qui régule nos activités mentales et physiques, qui font que nous interagissons très souvent selon des codes et non nos envies, envies qui finissent par se cacher et se transformer et faux gestes, balbutiements, hésitations, colères, haines…

Rencontre au sommet, téléfilm de David Yates (Grande-Bretagne, 2005). Scénario : Richard Curtis. 95 mn. VF. Iné;dit. Avec Bill Nighy : Lawrence. Kelly MacDonald : Gina. Ken Stott : le ministre des Finances. Anton Lesser : George. Meneka Das : Sunita…. arte : Rencontre au sommet, hbo : the girl in the cafe, télérama : Rencontre au sommet. Prochaines diffusions : Dimanche 16 juillet 2006 Arte 15h45; Samedi 22 juillet 2006, TV3 – Nederland 3 22h35; Jeudi 27 juillet 2006, Arte 01h00. Le Discours de Mandela à  Johannesburg, le 6 juillet 2005, mouvement mondial de pression sur les dirigeants du G8

 

Note suivante : . Note précédente :
Où voir les choses en vrai ? Expositions, projections, conférences...
& pour le reste : archives / next...
          * accès réservé ou sur invitation
fil d'idées et d'images : Twitter
14/09@09:10 Ouvrir une école, c’est fermer une prison,... Cher Victor Hugo, si seulement c'était encore vrai. l', il faut.
12/09@15:34 Proton levels indicating a sudden spike. Approaching CME may be near. Stay tuned.
14/09@08:13 Futur is now :) help soldiers run faster !