Arts plastiques, numérique, films et pensées... LE BLOG EST EN TRAVAUX ! ;)
Les histoires se répartissent dans 1003 notes... dans des milliers d'images... dans quelques mouvements...
@newsletterjacquesperconte.com
Posté le 25 décembre 1999 dans Chi Ocsha, ici et là dans le monde -> lien permanent
Je Les Aime Parce Que C’est Comme ça

Tout ce qu’il y a de long, c’est de voir ces images si sérieuses du jeu… celui auquel ils jouent au lieu de se dire qu’ils pourraient simplement aller… et d’attendre qu’ils se mettent à  pousser trop loin pour ne plus arriver à  les comprendre… Je pourrais regarder un film. Au lieu de les écouter, je pourrais. Mais je les laisse faire. Et le pire. Mais je me demande ce qu’ils voient d’eux. En kilos de bulles et de dur. Et je les aime parce que c’est comme ça. Et la fin ne se montre pas, elle se met à  disparaître. Et on entend… des fois ce n’est pas long, et on sent… des fois tout s’écarte. Et on (n’)attend(pas)… jusqu’à  ce que l’on veuille +géner… et c’est lent, non ce n’est pas ennuyeux, pas toujours, ca dépend de ce qu’on veut… si on le sait. + Et puis la on fait un geste. + Et puis on touche.

Artémisia :

De quelques mots
De regards
En jeux

Rien ne me touche
Rien ne me tend
Rien ne me détruit
J’équilibre

Rorcée
Règlée

je suis lente.

 

Note suivante : . Note précédente :
Où voir les choses en vrai ? Expositions, projections, conférences...
& pour le reste : archives / next...
          * accès réservé ou sur invitation
fil d'idées et d'images : Twitter
14/09@09:10 Ouvrir une école, c’est fermer une prison,... Cher Victor Hugo, si seulement c'était encore vrai. l', il faut.
12/09@15:34 Proton levels indicating a sudden spike. Approaching CME may be near. Stay tuned.
14/09@08:13 Futur is now :) help soldiers run faster !