Arts plastiques, numérique, films et pensées... LE BLOG EST EN TRAVAUX ! ;)
Les histoires se répartissent dans 1003 notes... dans des milliers d'images... dans quelques mouvements...
@newsletterjacquesperconte.com
Posté le 1 juillet 2006 dans ici et là dans le monde -> lien permanent
L’auteur, Les Voisins, La Société De L’information.

Eugène Delacroix, La liberté guidant le peuple, 28 juillet 1830

Hier soir, comme peu le savent, le projet de loi relatif au droit d’auteur et aux droits voisins dans la société de l’information a été adopté par l’Assemblée et le Sénat par un vote à  main levée. Certains pays ont développé avec le temps une relation respectueuse au bien d’autrui, au droit et à  la loi. Ce n’est pas le cas chez nous, alors pour protéger le droit de certains, se met en place un système législatif : davsdi.

Ce matin, dans mon mail, il y a moins de messages qui concernent cette nouvelle que lorsque la France a gagné au football il y a quelques jours. Pourtant le sujet a été chaud. Et il a été longuement discuté.

Quand le gouvernement a retiré sans commune mesure l’article qui proposait et allait certainement instaurer une forme de redevance pour légaliser une attitude libre face aux flots des médias sur Internet, j’ai bien compris que la première grande bataille était perdue, c’est le premier affrontement de sécession. Mais les deux camps ne pouvaient pas réellement discuter. Je serais enchanté de payer une redevance pour accéder à  tout. Je suis artiste, auteur, concerné par les droits de mes oeuvres.

Mais est-ce la question ? Bien sur que non, c’est une histoire de territoire, l’industrie ne veut pas perdre sa main mise. Les politiques ne veulent pas malmener les industriels qui possèdent les médias. Deux conclusions que je cite depuis Christophe Espern de l’initiative eucd.info : ‟ […] n’ a rien compris à  Internet ” ce qui sans parler du sujet (il) est réellement juste en France : les français n’ont rien compris à  Internet, surtout ceux qui ont du pouvoir î aux exceptions de se dévoiler – ‟ Les élus qui ont voté ce texte se couvrent en fait de ridicule : ils démontrent leur incompétence, leur absence de résistance à  l’influence des lobbies et leur soumission totale au parti. Sous la pression, ils viennent de solder les libertés de leurs concitoyens à  Vivendi, Lagardère, Microsoft et Apple, tout cela visiblement pour que leur candidat bénéficie du soutien des médias et d’une poignée de people manipulés. ” Et nos politiques continuent à  jouer leur jeu politique qui ne les concerne qu’eux…

Pour revenir au texte, quelle va être l’attitude du gouvernement ? Va t’il vulgariser sa loi ? Me dira t’il à  quoi ais-je droit ? Ou bien piégera t’il lamentablement à  chaque occasion pour faire des exemples ? Où va la société de l’information ? Où va la France qui est le pays où il y a maintenant le moins de liberté en ligne ?

La solution reste simple, pour rester dans la légalité, consommons. La France n’était-elle pas le pays où il était interdit aux organismes de crédit de pousser les gens au surendettement il y a quelques années ? Ce n’est plus ici, mes amis, nous sommes enfin aux Etats-Unis, le rêve américain appliqué à  la française, le pouvoir des medias, la politique froide et aérienne, la régression culturelle… Mais le tout amèrement agrémenté de la mauvaise volonté qui nous caractérise…

Eugène Delacroix, La liberté guidant le peuple, 28 juillet 1830, Huile sur toile 260 x 325

 

Note suivante : . Note précédente :
Où voir les choses en vrai ? Expositions, projections, conférences...
& pour le reste : archives / next...
          * accès réservé ou sur invitation
fil d'idées et d'images : Twitter
14/09@09:10 Ouvrir une école, c’est fermer une prison,... Cher Victor Hugo, si seulement c'était encore vrai. l', il faut.
12/09@15:34 Proton levels indicating a sudden spike. Approaching CME may be near. Stay tuned.
14/09@08:13 Futur is now :) help soldiers run faster !