Arts plastiques, numérique, films et pensées... LE BLOG EST EN TRAVAUX ! ;)
Les histoires se répartissent dans 1003 notes... dans des milliers d'images... dans quelques mouvements...
@newsletterjacquesperconte.com
Posté le 7 août 1998 dans Chloe -> lien permanent
Histoire :
Ensembles

La nuit est sombre, il pleut. On entend les gouttes d’eau frapper contre les volets. Il y a peu de meubles dans cette pièce. Le lit est vide, mais il reste les traces du passage de deux corps. Une fille est allongée, le dos nu. Chloé est allongée dans son lit aux draps blancs. Elle dort la tête posée entre ses bras.
Bordeaux est une ville bruyante. Les images que l’on a d’elle sont des clichés sortis des livres d’histoire parsemés de touristes. Un jour de soleil sur une grande ville de pierre et de béton. Un jour où les seuls bruits qui vous parviennent aux oreilles sortent des moteurs
Une voiture se gare près d’un immeuble dans un quartier calme. Une jeune fille en descend. Elle porte des jeans et un t-shirt rouge, elle marche vers l’entrée du bâtiment qui est devant elle. Elle sort des clefs de son sac.
Chloé est assise sur son canapé, les jambes croisées, elle regarde la télévision dans le salon. Elle regarde sables. A l’écran on voit Aurélie, assise sur son lit au téléphone. La pièce est assez sombre, il n’y a pas d’autre bruit que ceux émis par le poste de télé. Elle regarde l’écran bleuté dans cette pièce assez vide ou seules quelques affiches traînent. Les murs ne sont pas décorés, il y a peu de meubles. Chloé se lève et va dans la cuisine, elle se sert lentement un verre d’eau, le pose sur la table devant la fenêtre, elle ouvre le frigidaire en sort une palette a glaçons, en met deux dans son verre puis repart dans la pièce d’à  côté. Elle se pose doucement sur le canapé, regarde l’heure à  sa montre et repasse le film en arrière pour en revenir ou elle avait cessé de faire attention.
Dans un bar, assez tard, Egon est avec des copains. Yannick est avec sa copine Amélie, et Nicolas est avec la sienne Cristelle. Ils ont pas mal bu. Nicolas parle à  Yannick.
_" De toute façon ça change rien que tu ne puisses pas venir, dis moi qu’est-ce que tu aurais fait là -bas?"
_" J’aurais bien aimé venir. Jusqu’à  tout à  l’heure, je n’avais rien de prévu pour demain."
_" Et puis t’aurais pas eu beaucoup de place dans la voiture vu que ta copine vient, les deux filles a l’arrière avec toutes les affaires."
Amélie se tourne vers Egon.
_" Et toi tu viens pas non plus je crois?"
_" Non, demain matin je dors."
_" Je me demande comment ta copine fait pour te supporter, moi je supporterai pas qu’on me laisse toute seule si souvent. Et puis quand t’es avec elle…"
_" De quoi tu te mêles toi?"
_" Egon, calme toi ho! Amélie a dit ça comme ça."
_" à‡a regarde personne d’autre que moi ma vie, ça me gonfle les gens qui essaient de mettre leur grain dans mes affaires."
_" Excuse moi je voulais pas t’énerver Egon."
_" C’est pas grave, la vodka a tendance à  me rendre grognon en ce moment."
_" En ce moment? Je t’ai jamais connu sans vodka alors. Hah aha ha."
_" Vous faites quoi après le bar ?"
_" Egon, tu viens en boite avec nous ?"
_" haha ahaa oui, pourquoi pas ça fait des semaines que j’ai pas mis les pieds dans ces nids à  poules."
_" Oui plein de filles partout hahah aha!!"
Nicolas pince les seins de Cristelle, elle lui met un coup de coude.
_" T’es vraiment un gros cochon !"
_" Maisssss.. j’ai rien fait c’est Yannick."
Egon se lève.
_"On se retrouve devant le Deep Blue? Faut que je rentre me doucher, je pue !"
_" hahah, c’est clair que tu pues"
_" Tu devrais te doucher toi aussi pas’que depuis le temps. ouff!"
_" J’aime bien sentir fort."
_" haha t’es trop con, bon je vais me changer et on se retrouve devant la boite ok ?"
_" oui dépêche-toi sinon tu finiras la nuit tout seul avec ta copine ha ha ah ah ah ah!"
Egon se lève.
_" Moi au moins je risque pas de me prendre de baffes parce que je sais pas me tenir !…. bon j’y vais on se retrouve dans une demi-heure."
Egon sort du bar. Il s’appuie contre le mur et se penche pour refaire son lacet.
_"Putain, j’en tiens déjà  une belle. Hahah".
Egon pousse la porte d’entrée de l’appartement. Chloé est toujours devant la télé, elle se retourne et lui sourit.
_" Bonsoir, c’est gentil de pas rentrer trop tard."
_" Je fais que repasser on va en boite avec les autres. Tu viens pas avec nous je pense, de toute façon tu sors jamais avec nous !"
_" non ça c’est clair … aller passer ma soirée à  boire et à  parler de cul avec tes copains…"
_" hehe, oui on s’éclate bien… Y’auras les filles ce soir. Tu devrais venir, elles t’aiment bien."
_" Non, j’ai pas envie de sortir."
_" Je me tiendrai bien, on va bien s’amuser!!"
_" Arrête, vous êtes tellement pleins d’alcool que vous vous rendez mêmes plus compte que vous vous emmerdez"
_" Oouais ! hahahaah je vais me doucher et je me casse, passe une bonne soirée devant ta télé et te couche pas trop tard. Haha!"
_" C’est ça casse-toi…"
Chloé se remet devant la télé. Egon va se doucher. Il est assez cuité, il a du mal à  marcher sans devoir s’appuyer de temps à  autres contre un mur ou un meuble. Il s’accroupit sous la douche et attrape la serviette alors qu’il a pas encore éteint l’eau.
_" Merde, putain.. Chloé donne-moi une serviette s’il te plait !"
_" Démerdes toi, t’es assez bien pour sortir alors tu te débrouilles"
_" Allez file m’en une s’il te plait !"
Chloé jette une serviette dans la salle de bains.
_" Regarde toi t’es ridicule!"
Elle sort et retourne dans le salon. Une fois habillé Egon sort de l’appartement sans rien dire. Chloé est toujours devant la télé. Elle l’éteint, se déshabille en marchant dans le couloir et va se coucher.
Le soleil va se lever dans quelques instants, il fait presque jour Egon est allongé par terre dans la rue. Un de ses copains dort sur un banc a quelques mètres de lui. Il se lève et va vers lui.
_" Putain Nicolas, tu dors? J’ai mal de partout. Je rentre me coucher chez moi appelle-moi pour ce soir. Haha "
Egon va au bord de la route et se met à  faire du stop.
Chloé se lève, elle regarde le réveil, il est près de cinq heures du matin. Elle attrape un t-shirt, le met et va dans la salle de bain, elle fait couler un bain, pendant qu’il coule, elle va mettre de la musique. Elle se plonge dans son bain.
Egon rentre et va directement s’écrouler sur le lit. Quand Chloé a finit sa toilette et qu’elle est habillée, elle va dans la cuisine, et fait une liste des choses à  acheter, ensuite elle retourne dans la chambre et réveille Egon.
_" Allez réveilles toi, moi je bosse toute la journée, et il reste presque rien à  manger. T’as toute la journée pour faire les courses alors t’as intérêt à  les faire. Ok?"
_" C’est ça j’irais faire les courses".
Chloé sort de l’appartement, elle descend par l’escalier et monte dans sa voiture. Elle reste assise là  quelques secondes sans rien faire en regardant en direction de l’immeuble. le téléphone sonne.
_" Allo? Oui j’arrive, je suis dans ma voiture devant chez moi. Je démarre tout de suite!"
Chloé pose son téléphone et démarre. Elle prend la rocade.
Egon revient des courses, il descend de la voiture et ouvre le coffre. La musique est assez forte. Il va voir s’il a du courrier dans sa boite aux lettres. Yannick est vautré dans un coin de l’entrée en train de dormir.
_" Hey! Yannick, tu fous quoi là ?"
Il le remue avec le pied.
_" Haa… Egon… Je passais te voir pour savoir qu’est ce que tu faisais cette après midi!"
_" Haha hahah. Y’a que toi et Nico pour faire des choses pareilles. C’est foutu, on est le soir!"
_" Putain, j’ai dormi ici….. haha on va boire un verre? "
_" Attends, je décharge les commissions de la voiture et on y va."
_" à‡a peut attendre, laisse un mot a Chloé pour lui dire où sont les courses et on se casse."
_" Hehe, on va faire ça comme ça, elle devrait pas trop râler si je fais ça."
_" Depuis quand tu penses à  elle ?"
Les deux ferment la voiture et s’en vont à  pied.
Lorsque Egon rentre, il est déjà  tard. Chloé lui bondit dessus.
_" Egon, j’en ai marre de tes conneries, tu penses qu’à  toi et à  tes connards de copains. T’es encore allé te remplir les veines d’alcool avec les autres? Merde, enfin, tu t’es cassé avec les clefs de la voiture, comment tu voulais que je récupère les courses ? et tu rentres a minuit, moi j’ai du aller refaire quelques courses parce que je savais pas si tu rentrerais ce soir ni demain matin….
Tu fais trop le con là .
Egon, je t’aime mais tout ça va pas durer. Si tu fais pas gaffes tu vas tout perdre."
_" De quoi ? Mais qu’est ce qui te prends à  râler maintenant ? C’est bon, j’ai blessé personne… je peux aller me pieuter maintenant?"
_" C’est ce que tu sais faire de mieux!"
_" Si tu crois que j’en ai quelque chose à  foutre de ce que tu penses maintenant ! Je suis déboîté. Je vais m’allonger. "
Egon jette sa chemise sur le divan et va se coucher.
Le lendemain midi, Egon et Chloé sont ensembles à  table. Ils mangent steak haché et haricots verts en salade. Chloé a fait la cuisine. Egon semble très fatigué. Il ne dit rien. Le téléphone sonne dans la pièce d’à  côté. Egon se lève et réponds.
_" Oui?"
_" Quand ce soir?"
_" Moi c’est ok.."
_" A ce soir."
Il revient dans la cuisine.
_" Dis, ce soir on est invités au repas d’anniversaire d’un copain à  Yannick".
_" J’ai pas trop envie de venir, tu sais ce que je pense de vos soirées. Et puis avec ce que tu m’as dis hier soir, c’est peut-être mieux que je reste ici tranquillement devant la télé"
_" Excuse moi pour hier… J’avais bu, j’ai dis des conneries… Ce soir ça sera tranquille, y’aura plein de monde et on se tiendra bien."
_" Non, ça me dit vraiment rien."
_" Allez s’il te plaît, ne te fais pas prier… On sort plus ensemble depuis pas mal de temps."
_" A qui la faute?"
_" Chloé…"
_" Bon. D’accord..".
_" Merci".
Egon fait une bise a Chloé. Ils finissent de manger.
_" à‡a serait bien que tu sois un peu plus comme ça."
Egon ne répond pas il ne fait que sourire.
Chloé remonte l’escalier qui mène à  leur appartement. Egon la suit, il est bourré. Chloé rentre, elle pose ses affaires et va dans le salon. Egon rentre doucement dans l’appartement. Chloé appuie sur le répondeur pour écouter les messages.
Egon entre dans le salon.
_" Putain qu’est tu fous on écoutera ça demain, j’ai horreur du bruit que les gens font quand ils parlent là  dedans!!"
Le premier :
_" Chloé, hello, c’est Arnaud, je voulais savoir si c’était toi qui avait la cassette du "Trésor des Iles Chiennes", tu sais le film que je cherchais partout, je l’ai prêté à  quelqu’un mais je sais plus à  qui! Si t’as une idée parle moi. Merci. Tchao."
_" T’es vraiment invivable c’était la peine que je vienne avec toi ce soir je sais même plus si tu m’as parlé plus d’une fois!"
_" Pour te dire quoi t’étais tranquillement à  discuter avec les filles au bout de la table. Bla bla bla bla bla. Et vas y que je dis des trucs chiants et sérieux alors qu’on est là  pour s’éclater…"
Le second :
_" Allo, Egon, c’est Yannick… Je suis a l’hosto, on a eu un accident avec Nicolas… On rentrait, il roulait vachement vite Nico vite… tu sais comment il est Nicolas quand il a bu, mais on a croisé une moto et il a cru qu’elle nous foncait dessus alors il a donné un coup de volant et on est partis dans le décor…
Moi j’ai rien mais lui putain Egon, Nicolas, il est mort. Merde. Egon."
Chloé se retourne et regarde Egon qui semble avoir dessaoulé d’un coup. Il se tient debout au milieu du salon. Il regarde dans le vide. Chloé le regarde, une larme coule sur sa joue. Elle ne bouge pas.
_" Egon ?"
Il va sur le balcon, il se met torse nu et s’allume une cigarette. Il regarde les voitures qui passent dans la rue. Il regarde la ville. Il regarde ses mains. La main de Chloé vient se poser dans l’une d’elles, elle le prend dans ses bras et le serre fort.
Egon est devant la télé, abruti, il a un verre d’eau à  la main, il met une aspirine dedans et regarde son verre patiemment attendant que l’effervescent soit complètement fondu. Chloé vient à  côté de lui, elle s’assoit. Elle met sa tête sur son épaule.
_" Tu veux que j’aille te chercher quelque chose ?"
_" Non merci."
Il lui prend la main.
Egon et Chloé sont devant le cimetière, Egon est en costume sombre, Chloé est tout en noir. Egon, ne dis rien, il regarde autour de lui, il met le bras autour de la taille de Chloé et l’embrasse.

I hurt myself today. To see if I still feel. I focus on the pain. The only thing that’s real. The needle tears a hole. The old familiar sting. Try to kill it all away. But I remember everything. What have I become? My sweetest friend. Everyone I know. Goes away in the end. You could have it all. My empire of dirt. I will let you down. I will make you hurt. I wear my crown of shit. On my liar’s chair. Full of broken thoughts. I cannot repair. Beneath the stain of time. The feeling disappears. You are someone else. I am still right here. What have I become? My sweetest friend. Everyone I know. Goes away in the end. You could have it all. My empire of dirt.I will let you down. I will make you hurt. If i could start again. A million miles away. I would keep myself. I would find a way.

Egon est assis dans son salon, il regarde des séries de photos en polaroids. Il a une bouteille d’alcool a ses pieds. Il prend une boite à  chaussure et en sort des photos de Chloé. Il les regarde appuyé au canapé. Chloé vient s’asseoir contre lui, boit une gorgée à  la bouteille. Egon la prend dans ses bras. Ils continuent à  regarder les photos.

La ville est déserte c’est dimanche. Il fait presque nuit.

 

Note suivante : . Note précédente :
Où voir les choses en vrai ? Expositions, projections, conférences...
& pour le reste : archives / next...
          * accès réservé ou sur invitation
fil d'idées et d'images : Twitter
14/09@09:10 Ouvrir une école, c’est fermer une prison,... Cher Victor Hugo, si seulement c'était encore vrai. l', il faut.
12/09@15:34 Proton levels indicating a sudden spike. Approaching CME may be near. Stay tuned.
14/09@08:13 Futur is now :) help soldiers run faster !