Arts plastiques, numérique, films et pensées... LE BLOG EST EN TRAVAUX ! ;)
Les histoires se répartissent dans 1003 notes... dans des milliers d'images... dans quelques mouvements...
@newsletterjacquesperconte.com
Posté le 6 août 1998 dans Chloe -> lien permanent
Histoire :
Egon

 Bordeaux, ville de pierre et de routes, 21 heures. Les quartiers périphériques semblent déserts. Les rues sont vides, les seules carcasses qui les traversent sont celles des voitures qui poussent leurs conducteurs hors des murs des boites qui semblent les protéger de tout ce qu’il croient ne pas maîtriser. Les phares éclairent les murs de pierre et les panneaux. Il est 21 heures et cette grande rue est presque vide. Chloé sort d’une impasse et traverse la rue. Chloé est couverte d’une petite robe noire qui laisse respirer son corps à  chaque mouvement. Sa peau est couleur soude sous ces éclairages. Elle descend cette rue et s’arrête un peu plus loin. Elle n’a pas l’air pressée. Elle n’a pas non plus l’air de savoir où elle va.
Chloé s’assoit par terre, juste au bord du trottoir, les jambes croisées, elle sort une cigarette, la pose sur le bord de ses lèvres, regarde autour d’elle et attrape son briquet qu’elle pose dans son autre main. Sous le feu de l’objet, le bout de la cigarette s’embrase. Une voiture passe vite, juste devant son visage, et crache toute sa fumée dans un silence écoeurant, tout devient blanc.
Chloé reste encore assise quelques instants à  penser à  je ne sais quoi. Elle se lève, se tourne vers le mur et se met à  marcher. Elle marche vite, de plus en plus vite.
Elle sourit, jette sa cigarette et tourne au coin d’une rue. Elle croise des gens sans s’arrêter à  la limite de les heurter. Elle les heurte. Elle les renverse. Elle manque de tomber.
Elle stoppe net lorsqu’elle passe devant une salle de concert d’où sortent les bruits sourds de la musique qui y prend vie. La rue est presque vide mais très illuminée, des voitures passent. Leurs phares saturent les images que Chloé perçoit. Il n’y a plus que de la lumière et du bruit. Chloé se dirige vers la porte et fait un grand sourire à  la brute qui garde l’entrée.
_" Bonsoir, on doit encore payer l’entrée? "
_" Oui, vaut mieux, sinon tu restes dehors. La caisse est juste derrière toi."
_" Merci….."
Elle paie son ticket d’entrée et fonce dans la salle.
La musique est très violente. Chloé boit, fume, se déchaîne… Elle navigue entre le bar et la salle de concert. Elle sourit à  tous ceux qui posent les yeux sur elle.
Egon sort de sa voiture. Il jette sa veste sur le siège avant et ferme la porte.
_" En route!!"
Deux de ses copains, Yannick et Nicolas apparaissent et le poussent. Il se retourne et rigole.
_" Arrête ! haha vous êtes cons. On va se mettre en huit ça va faire du bien. J’espère que tu vas rester avec nous ce soir Nico…"
_" Oh que oui"
_" La dernière fois tu t’étais perdu dans le lotissement a côté de la boîte, on avait mis des heures avant de te retrouver, t’étais tellement plein que tu t’étais endormis dans un jardin sous les arrosages automatiques."
_"à‡a c’est vous qui le dites, moi je me souviens de rien.. hehe".
_" Oui, comme ça tu t’en tires bien, tu crois que ça va excuser la tête de la fille que t’avais ramassée? Haha elle me ressemblait en plus poilue hahha".
_" Connard"
Egon se retourne.
_" Bon on y va?"
_" à‡a vous est jamais arrivé à  vous de vous tromper… et puis de toute façon elle était très sympa cette fille… si je me souviens bien… hahaha"
Ils ferment la voiture et s’éloignent vers la salle. Egon est un peu devant ses copains.
Nicolas interpelle Egon :
_" Egon va t’il rentrer seul ce soir? Ou est ce que son charme légendaire va encore assommer les trois quarts des filles qui croiseront son regard? Haha? Dis tu vas nous en laisser quelques unes?"
_" Parce que j’ai un regard qui fait tomber les filles? Je crois que t’as déjà  trop bu Nico."
_" Il a tout le temps trop bu le Nicolas… Attention! Rien ne l’arrête jamais à  temps… a part les murs ou le sol. Haha"
_" Parce que toi t’es du genre à  rien boire peut-être ? laisse moi rire t’es plus rapide que ton ombre pour descendre un paquet de bières!"
Il y a quelques personnes qui discutent devant.
Un grand blond se retourne vers Egon, avec un verre en plastique transparent remplit de bière à  la main :
_" Hey! T’aurais pas cinq ou six francs?"
Egon ne le regarde pas et passe son chemin. Le type lui attrape le bras :
_" Excuse-moi, t’as pas l’impression que je te parle connard?"
Egon se retourne et se défait de l’emprise de sa main :
_" Attends! Tu cal.. putain tu me lâches!"
Le Blond le pousse et lui jette son verre de bière à  la figure. Nicolas retient Yannick :
_" Arrête, il est assez grand pour se défendre." Egon se recule, se regarde, regarde ses copains et met un grand coup de poing dans la figure du blond. Une fois au sol, il lui donne un coup de pied en l’insultant.
_" Enfoiré, mais qu’est ce qui te prends t’as la télé qui te monte à  la tête ou quoi? Je rêve!"
Les copains du blond arrivent.
_" Espèce de connard! Tu vas voir !"
Nicolas se met en avant:
_" On va voir quoi? Vous voulez qu’on commence la soirée comme ça?"
Egon se retourne.
_" Allez on y va."
Yannick prend Nicolas par le bras et l’emmène plus loin. Les deux groupes se séparent.
Chloé, au milieu de la foule jette la bière qu’elle a à  la main et s’extirpe de la foule qui s’agite. Elle se faufile entre les corps qui s’entrechoquent sur le rythme de la musique. Elle avance jusqu’à  l’entrée de la salle et entame sa sortie. Le videur la retient.
_" Hey, pas si vite, où tu vas toi?"
_" Je sors juste pour prendre l’air."
_" Si tu sors, tu ne rentres plus!"
_" Je veux juste sortir deux secondes, je vais juste là  devant!"
_" Non, si tu sors, tu rentres plus."
_" je me sens pas très bien, j’ai besoin de prendre l’air, je vois pas pourquoi j’aurais pas le droit!"
_" tu mets juste la tête dehors ok, si tu t’éloignes, tu resteras dehors, moi je te ferai pas rentrer et faudra que tu repaies ta place."
Elle le regarde et sourit.
_" Merci."
Chloé sort elle reste debout, marche en regardant les gens qui passent Elle est à  peine 3 ou 4 mètres de la porte. Elle regarde la route.
Egon et ses amis entrent dans la salle de concert.
_" Egon, c’est parti!"
Ils se défoulent, boivent beaucoup. Nicolas n’arrête pas d’aller du bar à  la salle. Egon, lui, finit par se poser contre un des murs de la salle, il regarde le plafond, les gens qui dansent, les impacts des pieds qui frappent le sol. Ses copains font n’importe quoi. Nicolas tombe a terre. Il se relève difficilement et vient à  côté d’Egon:
_" hehe … je crois que je suis malade! à‡a doit être le poisson que je digère pas!"
_" Je veux pas te contredire, mais on a pas mangé de poisson."
_" Alors ça doit pas être ça. .hahaheeeeu."
Il sourit à  Egon et se laisse glisser contre le mur. Il pose sa tête entre ses jambes et regarde par terre.
Egon le surveille quelque instant et il appelle Yannick qui danse:
_" Yannick!
Il danse avec une jeune fille il la serre de près. Egon se retourne attrape son pote bourré par le bras, et le lève, mais quand il voit que Yannick n’a pas bougé, il pose son copain et se dirige vers Yannick. Il lui cri dans l’oreille.
_" Nicolas est complètement bourré, faut l’emmener aux chiottes!"
Yannick dit quelque chose à  l’oreille de la fille et rejoint Egon. Ils prennent Nicolas par les bras et le traînent vers les toilettes. Une fois entré, yannick lâche Nicolas.
_" Moi j’y retourne… on m’attend. héhé!"
_" haha, c’est ça vas y et on se revoit demain ok? Tu m’appelles dans l’après midi?"
_" Oui si je suis réveillé"
_" Oublie pas qu’elles n’aiment pas toutes être attachées au tringles de rideaux et que tes gants de latex blanc ça fait peur.."
_" Hahah, je te remercierai jamais assez de m’avoir fait découvrir cette voie là , bonne nuit Nicolas."
Nicolas se réveille un peu :
_" Bonne bourre !"
Yannick repars voir sa nouvelle conquête. Ils se remettent à  danser.
_" Bonsoir petite fille… je peux te prendre dans mes bras?
_" Oui mais seulement si tu me promets de me lâcher après"
_" à‡a c’est pas sur!"
Dans les toilettes, Egon soulève Nicolas et l’emmène au-dessus du trou. Nicolas Se débat un peu, il est de plus en plus mal.
_"hey.. je suis pas si bourré que ça , je peux me débrouiller tout seul!"
_" C’est ça et tu vas me dire que t’es capable de pisser couché sur le dos!"
_" haha… comment tu sais que j’y arrive? C’est yannick qui t’as dit ça?"
_" Allez, tu vas gerber un bon coup et après je pourrais retourner boire."
_" Ferme pas la porte, je veux pas être fermé dans les chiottes avec un mac, après on pourrait croire des choses.."
Nicolas vomit. Egon retourne la tête en le tenant.
_" haaaaaa Qui aurait cru que t’avais tout ça dans le ventre? C’est pas étonnant que tu sois malade."
Nicolas se ressaisit un peu et s’appuie tout seul sur les toilettes. Egon se recule.
_" ça y est t’as reprit des forces! Haha hha ha ha ha".
_" Je crois que ça remonte encore!"
Chloé entre dans les toilettes et se passe la tête sous l’eau dans le lavabo. Egon se retourne et la regarde. Elle se redresse et se secoue les cheveux.
Egon rigole. Un type qui pissait tire la chasse d’eau et sort.
_" Je crois que tu t’es trompé de côté."
Chloé se retourne vers Egon.
_" et..?"
_" J’aurais pu être con et te virer. Le gars qui pissaient avaient l’air aussi fin que Tyson bourré"
_" Tu as envie de me virer?"
_" …non, reste…"
_" Ton copain a pas l’air d’aller très bien."
_" Il adore abuser des bonnes choses mais il est malade à  chaque fois."
_" tu vas attendre combien de temps avant de me sortir d’ici de m’offrir quelque chose à  boire?"
_" ahah, tout de suite madame"
Egon attrape Nicolas par le bras et le colle contre le mur des toilettes.
_" Toi tu vas faire ta sieste."
_" C’est ça, c’est si mignon comme coin que je vais taper un somme."
Egon et Chloé sortent des toilettes et se dirigent vers le bar. Egon regarde Chloé, étonné.
_" C’est la première fois qu’une fille m’invite à  l’inviter. ça fait drôle."
Chloé le regarde.
_" tu t’appelles comment?"
_" Egon.. et toi?"
_" Chloé, comme dans l’écume des jours…"
Ils arrivent au bar, Egon commande un demi et Chloé prend une tequila.
_"l’écume des jours?"
_" C’est rien, c’est un livre que j’aime beaucoup."
_" T’es venue ici toute seule?"
_" oui, pourquoi?"
_" Comme ça… tu me mets mal à  l’aise…"
Egon avale sa bière d’un trait. Chloé le regarde en souriant.
_" Je te met mal a l’aise. hehe. C’est que je dois te plaire alors."
_" ….oui!"
Yannick et la fille qu’il a rencontrée arrivent au bar.
_" Egon.. on y va. Je rentrerai avec elle. On va en boite avec des copines à  elle."
_" Ok, Nico est aux chiottes il dort"
_" haha ….. à  demain."
Yannick part.
Chloé boit son verre cul sec .
_" Toi t’es pas venu seul ce soir. tu m’offres un autre verre?"
Egon commande une autre Téquila et en profite pour prendre une autre bière.
Ils se regardent sans rien dire.
Chloé s’approche de lui. Elle pose son nez contre le sien. Le regarde droit dans les yeux. Egon ne bouge pas. Chloé l’embrasse tendrement. Le barman apporte les verres. Chloé se recule et attrape sa téquila. Elle la boit en regardant Egon. Il boit lentement sa bière.
_" On va chez toi?" dit Chloé en posant son verre et en se levant.
Egon la regarde faire.
_ " Tu m’attends deux secondes, tu bouges pas".
Il part dans la salle prends les affaires de Nicolas, les lui apporte aux toilettes. Prends son téléphone portable et appelle un copain pour qu’il vienne chercher Nicolas.
_" putain, Antoine répond…. répond… Allo, Antoine? Je te réveille? Dis faut que tu me rendes un service. J’ai Nicolas sur les bras il est bourré. Il dort faudrait que tu viennes le chercher. Oui. T’es sur? Ouais. On est à  la boite ou t’allais avec Julie, tu te souviens,? Je laisse Nico tout seul, t’es là  dans 5 minutes? Ok.. allez merci Bye."
Il repart directement au bar. Chloé est là , elle l’attend. Ils sortent tous les deux de la salle.
Egon se dirige vers sa voiture, il se retourne vers Chloé.
_" T’as une voiture? Tu me suis?"
_" Non je suis à  pied."
_" T’habites dans le coin?"
_" Non pas spécialement."
Ils montent dans la voiture d’Egon. Ils prennent la route. Il est une heure et demie, Egon roule assez vite sur la rocade. Il y a peu de lumières. Il n’y a pas de musique dans la voiture. Chloé regarde Egon conduire.
_" Tu sais, j’aime bien, quand on n’entend que le moteur et les bruits des pneus sur la route, c’est si reposant."
Egon se retourne vers elle.
_" Moi j’aime bien écouter de la musique en voiture mais mon autoradio est cassé."
Chloé tourne la tête et regarde les bandes blanches défiler le long de la route.
_" Tu n’aimes pas te laisser porter par ce qui t’entoure? Tous ces sons, toutes ces lumières, ces images abstraites qui vont et qui viennent à  travers tes yeux… Ces choses qui construisent tous les moments que l’on oublie. "
_" Quand je conduis, comme ça, sans musique j’ai tendance à  ne penser à  rien d’autre qu’à  ma route."
_" Moi je pense à  ce que je ne suis pas et je me détache de ce que je fais mécaniquement. C’est pour ça que je conduis peu. C’est parce que j’oublie que je conduis. Et là  je me perds, ou je risque de heurter une autre voiture."
_" J’ai déjà  eu un accident assez grave. C’est marrant moi je n’ai rien eu. C’était avec Nicolas, le copain qui était malade. Tout ce dont je me souviens c’est du choc et de ce qui s’est passé quand je suis sorti de la voiture. Je ne sais pas combien de temps je suis resté au volant sans bouger, à  regarder, à  réaliser ou j’étais.. et quand je suis sorti de la voiture, Il y a eu comme un grand sifflement et je suis revenu à  la réalité. Il n’y a que Nicolas qui se souvienne de pourquoi on a eu cet accident, moi j’ai complètement oublié."
_" Tous ces gens que l’on perd dans les accidents… tout ce sang qui se déverse sur ces routes… "

It’s still getting worse after everything I tried. What if I found a way to wash it all aside. What if she touches with those fingertips.
As the words spill out like fire from her lips. If she says come inside i’ll come inside for her.
If she says five it all i’ll give everything to her.
I am justified. I am purified. I am sanctified.
Inside you. Heaven’s just a rumor she’ll dispel.
As she walks me through the nicest parts of hell. I still dream of lips I never should have never kissed. Well she knows exactly what I can’t resist. I am sanctified. I’m just caught up in another of her spells. She’s turning me into someone else. Everyday I hope and pray this will end. But when I can I do it all again. As surely as the blades course is run. Maybe my kingdom’s finally come.

Arrivés, Egon ouvre la porte de son appartement. Chloé passe devant lui. Elle le tire vers elle et le plaque contre le mur. Elle l’embrasse assez vivement. Egon essaie tant bien que mal de fermer la porte. Il arrive seulement à  la pousser. Ils glissent le long du mur. Chloé enlève son haut.

Vers cinq heures du matin Chloé se lève sans réveiller Egon, Elle ramasse ses affaires et se rhabille. Elle boit un verre d’eau et sort de l’appartement en faisant attention à  ne pas faire de bruit.
Le petit "clac" de la porte qui se ferme réveille Egon. Il se lève en sursaut, voit que Chloé est partie. Il court à  la fenêtre. Il la voit sortir de l’immeuble. Il met vite un pantalon et un t-shirt et sort en trombe de son appartement. Il est pied nu et il court dans la rue derrière Chloé qui fait du stop quelques dizaines de mètres plus loin.
_" Chloé, pourquoi tu pars comme ça? Attends?? Me laisse pas!"
_" Rentre Chez toi Egon, j’ai eu tout ce que je voulais."
Une voiture passe et s’arrête au niveau de Chloé.
_" Bonsoir, je t’emmène quelque part?"
Egon court vers la voiture mais Chloé se dépêche de monter et le véhicule démarre vite. Egon arrive a côté de la voiture alors qu’elle part.
_"Chloéééé!"
La voiture s’éloigne.
Egon est au milieu de la rue. Pied nu il regarde autour de lui. Il n’y a pas une fenêtre allumée. Il retourne vers la porte de son immeuble. La porte est fermée. Il n’a pas les clefs.
_" Merde!"
Il appuie sur toutes les sonnettes. Personne ne répond.
Il se recule pour regarder son immeuble des fois que quelqu’un regarde par la fenêtre qui sonne à  cette heure. Mais rien ne s’allume. Egon se recule. Il marche un peu.
Deux jeunes sortent du coin d’une rue et marchent vers lui. Il les ignore. Ils s’approchent de plus en plus de lui. Il les regarde. Les regards se croisent. Egon les regarde méchamment. Ils se retournent. L’un d’eux s’écrie:
_" heye, regarde ce con il se ballade pieds nus."
_" hehehe, il va avoir les pieds sales, maman va pas être contente!!"
Egon se retourne.
_" Rentrez chez vous il est tard!"
Les deux jeunes s’approchent d’Egon.
_"Je crois qu’on a mal entendu connard!"
Egon se retourne, marche quelque pas mais ils ne le lâchent pas. Il se met à  courir. Les deux autres se mettent à  le poursuivre. Ils le rattrapent. Ils le rouent de coups.
_" Enfoiré, tu vas voir s’il est trop tard."
Egon se cogne la tête sur une marche. Du sang coule de derrière son crâne. Les deux jeunes le regardent et s’enfuient en courant.
Egon est allongé sur le sol, il a une main qui trempe dans le sang s’écoulant de son crâne. Il ouvre les yeux. Une larme coule. Plus rien.

La rue est déserte Egon est allongé dans un coin. Il n’y a pas un bruit. Le jour ne va pas tarder à  se lever.

 

Note suivante : . Note précédente :
Où voir les choses en vrai ? Expositions, projections, conférences...
& pour le reste : archives / next...
          * accès réservé ou sur invitation
fil d'idées et d'images : Twitter
14/09@09:10 Ouvrir une école, c’est fermer une prison,... Cher Victor Hugo, si seulement c'était encore vrai. l', il faut.
12/09@15:34 Proton levels indicating a sudden spike. Approaching CME may be near. Stay tuned.
14/09@08:13 Futur is now :) help soldiers run faster !